• Les Dindes de l' Oeillon 2012.

    Nous étions quelques unités seulement ce dimanche à 7h00 au départ de la 8ème édition, certains ayant anticipé à 6h30 leur défi de monter 1 à 5 fois dans la journée notre col de référence. La première étape par la croix MONTVIEUX et le PRIEL est propice à la discussion et permet de jauger les roues à prendre….ou pas. La température est de 11°C mais nous sommes abrités du vent de sud et l’ascension est finalement agréable. Un camion nous attend au sommet pour un ravitaillement copieux et le pointage de la feuille de route. C’est en trio que la seconde étape par GRAIX et COLOMBIER est entreprise mais je laisse là mes compagnons d’un jour qui sont de piètres descendeurs..La remontée vers l’OEILLON est plutôt facile avec le vent dans le dos en prime et la T°C qui augmente un peu. Le pointage réalisé, le choix de la troisième et plus longue étape par le PLANIL et LA VALLA EN GIER ne pose pas de problème car le moral et la météo sont encore au beau fixe. Après une belle descente par la CROIX du COLLET et DOIZIEUX, je rencontre quelques concurrents avec qui je fais un bout de chemin puis me retrouve à nouveau seul au pied de la VALLA en GIER. C’est à ce moment qu’il faut affronter 10km d’ascension avec un « ventilateur » en pleine face…. et l’on regrette que les collègues ne soient pas venus en renfort cette année. On gère, on gère mais on avance pas vite et il faut bien une heure d’ascension pour rejoindre le sommet situé à la station du BESSAT (1225m et 17°C). Un bref arrêt  pour se ravitailler un peu et c’est reparti pour le troisième passage au sommet de l’OEILLON où les sensations sont franchement moins bonnes qu’aux précédents passages. Les 100km sont dépassés, il fait 19°C et la quatrième étape par ROISEY et VERANNE est réputée plutôt tranquille alors je signe… La descente vers PELUSSIN est piégeuse et la perte de mon bidon m’oblige à remonter quelques hectomètres. La suite se fait au moral car la fatigue et le manque d’entrainement se font sentir avec un compteur qui oscille entre 13 et 10km/h dans les 15km d’ascension entre VERANNE et le sommet..… Il est 14h30, il fait 14°C et on m’annonce la pluie dans la vallée du RHONE, je décide de tenter la cinquième étape par la CROIX MONTVIEUX, DOIZIEUX et la CROIX DU COLLET à condition que la pluie ne gagne pas les sommets. C’est dans la montée de la CROIX MONTVIEUX que je suis rattrapé par une première averse qui m’oblige à mettre le K-way. A la bifurcation de la TERRASSE SUR DORLAY la route est sèche, il ne pleut plus mais le ciel est encombré, j’enlève le K-way….A gauche je pars pour 18km d’ascension, à droite je descend directement à l’arrivée à ST PAUL EN JAREZ….. Je pars à gauche..! Après 6km d’ascension je suis trempé, j’arrive à l’auberge des SCIES je remet mon K-way et je fait demi-tour pour rejoindre l’arrivée sous une pluie battante !

    Au final 179km en 9h07, 4296m de dénivelé à 21,0km/h de moyenne soit 4 montées 3 / 4 …. ! (lien GPS pour les amateurs : http://connect.garmin.com/activity/180250437

    Forcement déçu de cette sixième participation mais j’espère au travers de ces quelques lignes vous avoir donné l’envie de participer l’année prochaine…en groupe de préférence.

    Un grand bravo aux organisateurs pour la qualité de leur accueil et le travail effectué avec un bémol toutefois concernant le prix qui augmente chaque année (12,00€ pour un licencié) et le manque d’informations sur les résultats à l’arrivée.  

    Sportivement.

    Le président.

    Max DUMEZ.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :