• L' Ardéchoise 2015.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Avec 15345 participants, l’Ardéchoise 2015 réalise son deuxième meilleur score après le record des 20 ans (15900 cyclos !). C'est le premier rassemblement cyclo d'Europe sur route de montagne. Cette année, sur les 4 jours de L'Ardéchoise, les cyclos ont pu bénéficier d’un temps idéal pour le vélo. Comme d'habitude, dans chaque villages et villes traversés, l'accueil fut chaleureux, les animations originales et variées et les ravitaillements succulents.

    Bilan chiffré pour le CLUB CYCLO ROUSSILLONNAIS :
    Classement: 166ème sur 1585 clubs participants,  au total : 1823 km parcourus sur 2 jours.

    Vendredi 19 et samedi 20 juin: parcours les Sucs de 234 km, BRUN PASCAL accompagné de son fils Antoine, DECHARTRES GERARD et MASSARD HUBERT. 
     Samedi 20 juin, parcours des Boutières de 125 km CARDENAU FABIEN  MAUBLANC JEAN-PAUL MAUBLANC MARIE-ODILE 17éme au scratch féminin, 1ère de sa catégorie en 5h 08' 24'' moyenne 24.32 km/h. BRAVO MADI !.

    Mercredi 17 juin, sur le parcours de l'Ardèche Verte - Médiane 130 km  MAUBLANC JEAN-PAUL MAUBLANC MARIE-ODILE. Sur celui de l'Ardèche Verte - Valloire 162 km  QUOY MICHEL 1ère participation ! ROCHAT ROGER qui était partant le samedi pour un deuxième parcours (il a du y renoncer après quelques km: problème de santé qu'il pourra vous expliquer). VRILLIAUX JEAN-JACQUES 1ère participation ! A noter que d'autres cyclos du CCR étaient venus le mercredi en parcours libre sur les routes de la Verte. Pour récompenser les participants cette année le cadeau était une paire de lunettes cycliste. Cerise sur le gâteau et hasard complet, elles sont aux couleurs du club: jaune et bleue.

    Jean-Jacques.

    L' Ardéchoise 2015.

     

    votre commentaire
  • Séjour en Italie. 

     

    Nous étions 32 au total dont 15 cyclistes, pour passer une semaine à CESENATICO.

    Au programme : farniente, tourisme et .... ballades en vélo. Brigitte et Denis nous ont beaucoup manqués, nous avons souvent pensé à eux pendant notre séjour. Un grand merci à Jean Claude et Blandine pour toute la préparation de ce séjour fort bien réussi au dire de tous les participants. Nous étions logés à l'hôtel ACACIA *** (normes locales), certains d'entre nous sont arrivés le samedi 23 mai sous la pluie, d'autres le lendemain avec le soleil. Les repas étaient copieux: nous avons faits des orgies de pâtes à toutes les sauces, le service à table impeccable, la patronne très aimable et attentionnée, que demander de plus !

    CESENATICO est une station balnéaire située sur l'Adriatique en région d'Emilie-Romagne près de Rimini. C'est une ville de 23 000 habitants en hiver (300 000 en saison) avec de nombreux hôtels et de jolies plages de sable fin mais très souvent privées, avec aussi un port canal où il était agréable de flâner.Au alentours visite du rocher de SAN MARINO, petite république indépendante, et de bourgades riches en monuments, oeuvres d'art et bâtisses anciennes telles que CESENA, RAVENNA, RONCOFREDDO, entre autres curiosités. Pour les cyclistes c'est une ville de pèlerinage car Marco PANTANI y a grandi et y est inhumé. Un espace-musée a été créé près de la gare qui rassemble bon nombre d'objet et vélo lui ayant appartenus.Les sorties vélo étaient encadrées par deux accompagnateurs italiens et fort sympathiques. Nous avions le choix de sorties matinales entre 60 et 80 km, soit orientées visites touristiques dans les ravissants villages de l'arrière pays, soit plus toniques pour les rouleurs/grimpeurs. Le point noir du stage étant le mauvais état général des routes que nous avons pratiquées. Au niveau des bosses, pas de grands cols durs, mais quelques coups de cul à 17-20% difficiles à digérer.Tout cela fait que nous conserverons de très beaux souvenirs de notre séjour, sans parler de la super ambiance qui a règnée au sein de notre groupe pendant cette semaine italienne. 

    A l'année prochaine avec plaisir ....

    Jean-Jacques.

    Séjour en Italie.

     

    Séjour en Italie.Séjour en Italie.Séjour en Italie.Séjour en Italie.Séjour en Italie.Séjour en Italie.Séjour en Italie.

    votre commentaire
  • Avec jean paul Lambert nous étions à la Cyclomontagnarde du Vercors sur 2 jours.

    Beau parcours samedi dans le Vercors sud et au dela avec une météo clémente....... nuit à Luc en Diois......découverte du col de Penne (10 a 15 %). 

    Mais malheureusement dimanche pluie discontinue après de gros orages dans la nuit nous avons fait comme la plus part des concurents ......écourté le circuit pour arriver à destination .....80 km sous l eau. Dommage belle organisation du codep de la Drôme au départ de Chabeuil. 

    A Bientot sur l Ardechoise pour ceux qui y participeront ..........avec une meteo plus favorable.

    Hubert


    votre commentaire
  • Les 3 boucles du CVAC.Les 3 boucles du CVAC.Les 3 boucles du CVAC.Le Club Viennois d’Animation Cycliste proposait 3 circuits dans le Pilat au départ du Champ de Mars ce samedi 6 juin. Nous avions choisi de faire le 80 km qui partait par Tupin-et-Semons, Longes, le col de Chassenoud avant d’attaquer le Pavezin et la Croix de Montvieux. Le retour sur Vienne s’est fait en contournant Pélussin puis par Condrieu. A noter les 2 ravitos du circuit très bien fournis et celui de l’arrivée plus maigrichon. Dans le groupe du CCR, très belle participation féminine, 33% de Cyclottes, il est vrai que les masculins n’était que 4 ! Nous avons tous apprécié la relative fraîcheur de la matinée, idéale pour pédaler, avant la forte chaleur de l’après midi.

    Jean Jacques.


    votre commentaire
  • La Chiappucci 2015.Nous sommes arrivés la veille Richard et moi pour retrouver Florent (JP n'a pas pu venir pour cause de santé de sa mère). Nous avons dîné à côté d'un petit étang car nous avions emmené salades, jambon, desserts et boissons pour bien se restaurer pour le lendemain.

    8h30 pétante c'est le départ fictif pour tout le monde avec arrêt 3 kms plus loin et départ du grand parcours(167kms) puis 10min après du petit(103kms)et enfin les randonneurs. Le départ est assez rapide mais le vent de côté calme un peu les ardeurs de la tête de peloton. Nous sommes bien placés au milieu du premier tiers du peloton et on arrive dans la première bosse du parcours à moins de 10kms du départ quand une chutte intervient au milieu de peloton en pleine montée, Florent est sur ma gauche on déchausse avec d'autres gars je passe comme je peux à droite dans l'herbe ,je passe la plaque et je me fais un sprint long de près d'1km pour recoller au peloton au sommet de la bosse. Je récupère pendant 5 mn calé dans les roues en queue de peloton et dès que la route commence à s' élever je me fais violence et je viens me caler dans les 10 premiers à côté de Chiappucci pour pouvoir être placé avant les premières grosses difficultés (je vois qu'il est facile). J'aborde la bosse de Sussey dans les 5 premiers et je suis bien placé dans le faux plat qui suit bien à l'abris du vent le peloton a déjà maigri et je me dis que la course va se lancer avec la montée de Pouilly quand Chiappucci en personne profite d'une descente pour attaquer et emmener 6 gars avec lui, je chasse avec 2 autres gars derrière mais impossible de rentrer (on est à 78km/h mais devant ils sont à 80km/h), un deuxième tri s'effectue alors dans le peloton, on insiste pas à 3 et on se retrouve une cinquantaine derrière les 7 échappés qui prennent du temps au fur et à mesure. On passe Pouilly en perdant quelques unités et au pied de Chateauneuf on est plus que quarante derrière les 7. Au sommet nouveau tri, on est 35, vient ensuite la bosse  dans les bois vers la Bussière avec des passages à 15% et on est plus que 30 au sommet, on se dirige vers Antheuil au 105ème km, la chaleur est écrasante et au sommet il y a un point d'eau, je ralentis pour recharger un bidon et devant ça accélère je ne m'affolle pas en pensant revenir dans les faux plats, mais à 3 en se relayant on vient mourir à 80m sans pouvoir rentrer. On passe toute une partie de plaine et faux plats jusqu'à la dernière grosse difficulté qui est la bosse de Bouilland(4kms) avec une chaleur écrasante puis c'est la descente et il reste 30kms de faux plats et de plaine jusqu'à l'arrivée, on se relaye toujours à 3 avec la première féminine qui roule bien, on arrive à Arnay ou je ne dispute pas le sprint pour la place en la laissant finir juste devant moi, elle nous tape la bise, c'est sympa !. Je retrouve Florent et Richard à l'arrivée et Richard m'explique qu'il a été pris dans la chute de la première bosse et que son pneu avant a été déchiqueté dans le pédalier du gars qui est tombé devant lui, du coup impossible de réparer, il a trouvé un gars qui l'a ramené en voiture au départ et quelqu'un de l'organisation lui a prêté une roue avant afin qu'il puisse faire au moins le petit parcours en entraînement pour ne pas perdre sa journée. Décidément sur cette épreuve , à chaque fois que l'on est tous les 2 au départ il y en a un qui a une tuile.  Il y a 3 ans Richard perçait au bout de 15kms, il y a 2 ans je perçais vers le 40ème km alors que l'on était tous les 2 et que l'on rentrait sur la tête de course. Le vélo c'est aussi ça, il y a des hauts et des bas. Mon pote Hervé qui venait d'avoir un nouveau vélo était aussi sur le 167km, mais il a été victime d'un début de fringale à 50kms de l'arrivée, je sais ce que c'est, c'est un grand moment de solitude jusqu'à la ligne. 

    On s'est tous retrouvés autour du plateau repas pour discuter, c'était bien sympa. La femme d'Hervé qui était sur le petit parcours à eu une récompense dans sa catégorie ainsi que son fils sur le 80km.  

    Ma place : 28ème en 5h04 à 31,7 km/h pour 167kms (2200 m de d+) (10ème cat)  

    Florent     :66ème en 2h59 à 34,5 km/h pour 103kms (1300 m de d+) (26ème cat)

    A noter que sur le grand parcours on était à peu près 180 et sur le petit près de 300 au départ. 

     

    A+ LUC

     


    votre commentaire
  • Randonnée de Saint Marcelin.Le jeudi 4 juin avait lieu la randonnée du Saint-Marcellin organisée par le club Vélo Touristique Saint-Marcellinois.
    Nous étions 10, dont 3 femmes du CCR, qui ont choisi le parcours de 94 km (1400 mètres de dénivelé) qui nous a fait découvrir, ou redécouvrir pour certains, les très beaux paysages vallonnés et verdoyants du sud Grésivaudan.
    Le beau temps était au rendez vous, la chaleur également.

    Il était temps d'arriver vers 13h00 et de pouvoir se refaire une santé avec l'assiette de pâtes offerte par le club organisateur. Un grand merci au club Vélo Touristique Saint-Marcellinois pour cette belle randonnée.Randonnée de Saint Marcelin.


    votre commentaire
  • Afin de se tester dans la durée nous avons  descendu la Via Rhona des Cotes d'Arey  jusqu'à la Méditerranée . Périple assez sympathique car tous les soirs nous avions un hôtel qui nous attendait. Nous avons rejoint Salin de Giraud en 4 étapes: 

    Les Cotes d'arey St Peray =79km.  

    St Peray Bourg St Andéol =91km. 

    Bourg St Andéol Les Angles = 72km. 

    Les Angles Salin de Giraud = 86km. 

    Après 2 jours sur place (beaucoup de moustiques) nous sommes remontés vers Arles puis retour vers Péage de Roussillon en train. Au total nous avons parcouru 485km. Il ne faisait pas trop chaud (nous étions début Mai) mais nous avons eu toujours le vent de face (pas de chance). 

    Nous avons rencontré des cyclotouristes locaux qui nous ont aidé car le fléchage n'est pas forcément au top par endroit. Nous avons vraiment apprécié ces rencontres. Nous nous sommes appuyés sur le topo guide de Claude Bandiera(du Leman à la Méditerrannée)

    Marianne et François Dufour.

     

     



    votre commentaire
  • BRM600K Grenoble.

    Il est 2h00 du matin ce samedi 30 mai 2015 le réveil sonne, j’ai rendez-vous à GRENOBLE avec Jean-Philippe l’organisateur des BRM qui propose son dernier brevet qualificatif pour le PARIS-BREST-PARIS 2015. La météo étant annoncée très favorable pour le week-end je lui avais donc adressé mon engagement quelques jours plus tôt sans attendre celui de GILLONNAY fin juin.

    Jean-Philippe nous avait prévenu, ce parcours DE L’ISERE A LA VALLEE DE L’ALLIER de 605kms et 7176m de dénivelée (Origine OPENRUNNER) est difficile mais difficile ne veut pas dire impossible et les délais de 40h00 maxi sont assez longs pour pouvoir dormir un peu en cours de route. 

    A 4h04, après le briefing et la traditionnelle photo de groupe le départ était donné aux 36 participants inscrits et c’est dans la pénombre que nous abordions les 32kms de voie verte sur la rive droite de l’Isère pour rallier VINAY(KM40) et les premières pentes du parcours. Le jour s’était levé et je m’efforçais de recoller avant le sommet à un petit groupe afin d’aborder avec eux la longue vallée de la GALAURE et le premier contrôle d’HAUTERIVES (KM77 à 7h00). Arrivé au second contrôle d’ANNONNAY par la CANCE, le groupe se dispersait dans le centre ville et je décidais de prendre ma première pause à la terrasse du bar des cordeliers (KM120 à 8h45). Olivier un cyclo de la région parisienne s’installait à ma table et m’offrait le café. Nous ne savions pas à cet instant que nous allions terminer ensemble ce périple. Je l’accompagnais dans la longue montée jusqu’au col de la République où nous retrouvions trois  copains savoyards venus d’ANNECY puis Karine venue de THONON pour ce brevet. Notre groupe était constitué et nous faisions connaissance en roulant bon train jusqu’à ST BONNET LE CHATEAU (KM198 à 12h45) troisième contrôle où la pause casse-croûte était convenue. Mais celle-ci s’éternisait un peu trop à mon gout et je pris la décision de repartir après avoir consulté mes compagnons de route… 

    On fait tous parfois des erreurs mais quand elles ne concernent que soi ce n’est pas grave, il suffit de se les pardonner et ça s’appelle acquérir de l’expérience... ! J’avais en effet sous estimé les 86KM qui nous séparaient de BRIOUDE et je subissais en solo le relief escarpé de ces routes de Haute-Loire balayées par le vent d’altitude avec une température de 24°C environ. Bref j’atteignais la surchauffe et devais m’arrêter à LA CHAISE DIEU (KM249) non pour prier mais pour reprendre mes esprits et récupérer un peu d’énergie perdue un peu bêtement il faut bien en convenir. Arrivé au panneau BRIOUDE(KM284 à 17h00) je voyais débarquer tout sourire le groupe des cinq qui me proposait de poursuivre avec eux l’aventure, ce que j’acceptais bien volontiers. Après un ravitaillement express nous traversions de magnifiques paysages de la vallée de L’ALLIER jusqu’à LANGEAC où nous buttions sur une déviation imprévue. Nous forcions un peu le passage là où d’autres BRMistes se sont perdus… pour rejoindre la longue et sévère montée à travers la forêt domaniale de POUCHERESSE où mon GPS rendait l’âme. Les écarts étaient conséquents dans le groupe et chacun se laissait glisser tranquillement dans la descente jusqu’à SAUGUES (KM340 à 20h25) cinquième contrôle. Après un regroupement général nous décidions de nous restaurer sur place puis de nous équiper pour la nuit et de continuer à rouler tant que le sommeil ne prenait pas le dessus…avec comme objectif LE PUY en VELAY (KM384) ! 

    Je profitais du gite d’étape communal pour me faire un brun de toilette et me préparer un Gaspacho de tomates de chez OVERSTIMS (que je vous recommande) avec un jambon beurre/comté puis une succulente tartelette locale accompagnée d’un grand café tandis que d’autres choisissaient une formule restaurant qui affichait un couscous au menu… ! 

    21h27 nous reprenons la route dans la fraicheur du soir, illuminés comme des sapins de noël, mais le profil très accidenté allait vite avoir raison de la cohésion du groupe. Nous décidions alors de ne laisser personne rouler seul et c’est ainsi que Karine et Olivier partaient devant alors que je restais intercalé avec un savoyard (dont j’ai zappé le prénom) puis à l’arrière les deux autres savoyards un peu en difficulté il faut bien le dire. La consigne; se retrouver tous les six au panneau d’entrée du PUY EN VELAY et faire le point. Ce fût chose faite après 2h00 de montées et descentes avec à n’en pas douter de beaux points de vue en journée… La volonté de tous était plus forte que le sommeil et nous décidions de continuer encore pour passer une des dernières grosses difficultés du parcours, les 51KMS de quasi ascension qui nous emmèneraient jusqu’à SAINT-AGREVE. Au bout de quelques kilomètres à 5% la pente s’accentuait et je prenais les devants avec mon équipier. Je me surprenais de la souplesse que j’avais encore dans les jambes (bon choix que le 34x27 associé à HYDRIXIR longue distance…) et de l’absence de sommeil. Arrivés à SAINT-AGREVE (KM435) vers 2h30 nous avions environ une bonne demi-heure d’avance et décidions de sommeiller un peu en attendant l’arrivée du dernier. En vain en ce qui me concerne, il faisait 7°C nous étions à 1000 mètres d’altitude et je commençait à me refroidir sérieusement. Nos trois amis savoyards décidaient d’arrêter là leur progression et de dormir un peu (ou pas ?) C’est avec Karine toujours partante et Olivier que je reprenais la route pour arriver au contrôle de LAMASTRE (KM456 à 4h30) où nous avions le plaisir de croiser un autre groupe de CRAPONNE ainsi qu’une boulangerie déjà ouverte. Nous nous régalions tous d’un bon pain aux raisins tout juste sorti du four sous les yeux ébahis du boulanger… Cette pause nous avait fait le plus grand bien et nous avions hâte de rejoindre la vallée par TOURNON puis SAINT-DONAT (KM510 à 6h45) dernier contrôle où nous profitions de pointer à nouveau dans une boulangerie et d’y marquer une pause conséquente. La fatigue se faisait désormais bien sentir mais l’esprit de solidarité était plus fort et nous alternions les relais à trois Karine, Olivier et moi pour franchir ensemble le COL DE LA MADELEINE (467m) puis SAINT MARCELLIN et VINAY dans un moment de légère euphorie commune. Je guidais mes équipiers jusqu’à la voie verte pour terminer par les 32KM de plat que nous avions fait la veille en sens inverse et rejoindre l’arrivée à GRENOBLE(KM605 à 11h07). 

    Jean-Philippe nous accueillait chaleureusement et nous avait concocté quelques douceurs maison pour nous réconforter et sans qu’il soit question de classement il nous signalait que nous étions dans les dix premiers arrivants. Quelques minutes plus tard ce fut l’arrivée du groupe de CRAPONNE puis comme je regagnais la voiture celui des trois Savoyards ! 

    De retour à la maison je ne résiste pas au plaisir d’une bonne bière bien fraiche avec quelques gâteaux salés suivie d’un bon repas. Il est 20h00 ce dimanche 31 mai 2015 je tombe enfin dans les bras de Morphée pour 12h00 de sommeil non stop ! 

    Le bilan : 605kms en 31h00 dont 24h00 de roulage et 7h00 d’arrêts cumulés/moyenne 25 environ/7176m de dénivelé/Température entre 7°C et 27°C. 

    Liens GPS partiels : https://connect.garmin.com/activity/791128380 et https://connect.garmin.com/activity/791128239 

    A bientôt.

    Max

    BRM600K Grenoble.BRM600K Grenoble.BRM600K Grenoble.BRM600K Grenoble.BRM600K Grenoble.BRM600K Grenoble.BRM600K Grenoble.


    votre commentaire